La FGF

La Fédération des géomètres francophones (FGF), créée en 2005 à Rabat au Maroc, réunit 27 organisations de géomètres des pays francophones de trois continents différents (Afrique, Amériques et Caraïbes et Europe-Proche-Orient).

La FGF est devenue le principal réseau francophone au monde des professionnels et enseignants qui exercent des activités s’appliquant à la mesure de la Terre, à sa représentation à toutes échelles, à la définition et à l’estimation des biens, à l’aménagement du territoire.

La FGF a pour objectif de représenter et de promouvoir les intérêts de ses membres dans les secteurs public et privé, de favoriser les échanges confraternels ainsi que l’enrichissement mutuel des connaissances, et œuvre pour une plus grande participation et une meilleure visibilité des géomètres francophones au sein des groupes de travail et autres grands événements internationaux traitant des problématiques du foncier.

Un membre de la FGF est un pays ou une entité géographique ayant un statut assimilé et représenté par une association ou un groupe d’associations nationales de géomètres.

Au 1er janvier 2017, les pays et territoires membres de la FGF sont l’Algérie, la Belgique, le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Canada, la Côte d’Ivoire, la France, le Gabon, la Guinée, Haïti, le Liban, Madagascar, le Mali, le Maroc, le Niger, la province du Québec, la République centrafricaine, la République Démocratique du Congo, la République du Congo, la République tchèque, la Roumanie, le Sénégal, le Tchad, le Togo, la Tunisie, ainsi que l’Union Arabe des Géomètres.
Retrouvez ici la liste détaillées des membres de la FGF.

La FGF est membre du Réseau des Associations de Professionnels Francophones (RAPF) qui dépend de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF).

Le partenariat FGF, FIG et ONU-Habitat

La FGF a établi depuis plusieurs années ses relations avec ONU-Habitat, le programme des Nations Unies œuvrant pour un meilleur avenir urbain, dans le cadre du Réseau mondial d’outils fonciers – GLTN (Global Land Tool Network), ainsi qu’avec la Fédération internationale des géomètres (FIG) dans le cadre de l’animation de ses forums régionaux de rencontre, d’échanges et d’information.

FIGLe Réseau mondial d’outils fonciersGLTN, coordonné par ONU-Habitat, est une alliance de partenaires régionaux et nationaux mondiaux qui contribuent à la réduction de la pauvreté grâce à la réforme agraire, l’amélioration de la gestion des terres et à la sécurité d’occupation notamment par le développement et la diffusion d’outils fonciers favorables aux pauvres et sensibles au genre.

L’ objectif principal du GLTN est de contribuer ainsi à la réduction de la pauvreté et les Objectifs du Développement Durable pour le développement grâce à la réforme agraire, l’ amélioration de la gestion des terres et à la sécurité d’occupation.

ONU-Habitat, à travers le GLTN, collabore pour ce faire avec de nombreux partenaires parmi lesquels des organisations de la société civile internationale, des institutions financières internationales, des institutions de recherche et de formation internationales, des donateurs et des organismes professionnels tels que la FGF et la FIG.

L’accompagnement de la FGF par l’ONU-Habitat et la FIG se formalise chaque année à travers une contribution directe pour l’organisation des Universités francophones de perfectionnement des géomètres. Ces rencontres techniques et scientifiques se déroulent chaque année sur trois (3) jours dans une capitale d’Afrique subsaharienne francophone et réunissent de 200 à 300 participants, géomètres des secteurs privé et public, enseignants et étudiants, venus de tous les pays membres de la FGF.

Les thèmes abordés permettent de relever la réalité empirique de la gestion foncière en Afrique, et les géomètres francophones, conscients de leur rôle majeur dans les grands enjeux de la sécurisation foncière, bénéficient également, à l’occasion de ces Universités, de sessions de formation dédiées spécifiquement à la maîtrise des outils fonciers développés par le GLTN, ainsi qu’aux résultats des travaux menés par la FIG dans le cadre de son Réseau régional Afrique (ARN).