Signature de la convention de partenariat FGF – COBATY International, 5 février – Paris

06 février 2019

Dans la poursuite de la table-ronde organisée à Rabat le 1er décembre dernier avec la participation de la FGF et de COBATY International et portant sur la promotion de l’expertise et de l’information scientifique en langue française dans les domaines du développement urbain soutenable, les présidents des deux associations ont signé, le mardi 5 février 2019 à Paris, une convention de partenariat pour développer une démarche commune en ce sens.

 

La signature de la convention par les présidents Charaf Eddine FQIH BERRADA et Marc VANDERSCHUEREN est intervenue au siège de l’Ordre des géomètres-experts français, en présence des membres du bureau du Conseil supérieur de l’OGE (photos).

Association internationale de la Construction, de l’Urbanisme et de l’Environnement qui réunit des professionnels de « l’acte de construire », COBATY International regroupe en son sein des métiers aussi divers que ceux d’architectes, d’avocats, de financiers, d’ingénieurs, d’entrepreneurs, de fabricants de matériaux, de géomètres ou d’aménageurs, tous issus du secteur privé, mais aussi de représentants des secteurs public ou de l’économie mixte, œuvrant, par un dialogue privilégié avec les collectivités publiques, à l’amélioration du « cadre de vie ».

Les deux associations ont la particularité d’être reconnues et accréditées par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et partagent la conviction qu’il est nécessaire voire impératif de défendre et renforcer la présence et l’usage de la langue française dans les domaines juridiques, économiques et techniques afin d’en accroître son influence bénéfique au développement et la croissance des pays francophones.

Elles considèrent qu’il est primordial de promouvoir, et défendre parfois, les formations francophones dans tous les domaines cités car celles-ci conditionnent l’existence et la pérennité d’une « société civile experte francophone » dynamique, indispensable aux grands équilibres mondiaux.

C’est de ce double constat qu’est née la volonté de rapprochement concrétisée par la signature de cette convention.